Kinshasa: Shadary prêche vigilance et valeurs morales aux autorités locales

Le Vice-premier Ministre et Ministre de l’Intérieur et Sécurité a présidé, samedi 5 août 2017, une réunion d’itinérance à l’intention des autorités locales de Kinshasa. Objectif : sensibiliser les uns et les autres sur la vigilance et la promotion des valeurs morales et patriotiques. Pour renforcer la capacité de ces responsables, Shadary a donné une enveloppe pour l’achat des téléphones portables afin de renforcer cette vigilance.

Tous les chefs de rues ainsi que les Bourgmestres de Kinshasa ont répondu positivement à cet appel lancé par le numéro Un de la territoriale. Cette rencontre qui a réuni 1000 autorités locales s’est tenue après celle organisée par le gouverneur de la ville, André Kimbuta. Selon Emmanuel Shadary, l’itinérance ne doit pas seulement se faire dans les provinces, puisqu’il y a également la ville de Kinshasa qui a les statuts d’une province. Avec ces autorités, il était question de donner l’information sur  la situation de l’heure.
A cet effet, il leur a été demandé de demeurer vigilants, en contact permanent avec les populations qu’ils encadrent.

Le patron de la territoriale les appelé à ne pas céder à la manipulation, au mensonge de tout bord, mais de rester dans la ligne droite du respect de la Constitution et des lois de la République.

Désormais, ils ont été instruits de vérifier dans leurs rues et avenues pour identifier des présumés bandits urbains appelés communément « Kuluna » et autres bandits ainsi que ceux qui veulent troubler l’ordre public en s’attaquant aux biens des autres.
Une fois ces personnes appréhendées, Shadary recommande à ce qu’elles soient transmises à qui de droit, c’est-à-dire, la police d’abord puis jusqu’au niveau du juge. A la fin de cette réunion, Shadary a eu l’impression de n’avoir pas prêché dans le désert : « Ils nous ont écouté avec beaucoup d’attention », a-t-il lâché.
Il sied de souligner que sur la liste des personnes à traquer, figurent également celles qui jettent des tracts. Pour le VPM, elles doivent désormais être traitées comme des délinquants.
De leur côté, les bourgmestres et responsables des rues ont rassuré le VPM de vouloir travailler maintenant dans cette nouvelle vision.

Judith Asina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat