Le Mouvement pour le Renouveau insiste sur l’unité de l’opposition

Le parti politique cher à Clément Kanku exige l’ouverture d’une enquête véritablement indépendante et que les agents de l’ordre coupable de ces actes soient sanctionnés. Il exhorte le peuple congolais de ne pas se décourager.

Le Mouvement pour le Renouveau (MR) regrette que la RDC vive une fois de plus une sombre page de son histoire, suite à la répression de la marche pacifique organisée le 25 février 2018 par le Comité Laïc de Coordination (CLC).
Dans un communiqué signé par son secrétaire général Lucien Isekamanga, le Mouvement pour le Renouveau déplore une fois de plus ces évènements malheureux, présentant les condoléances au peuple congolais et aux familles éprouvées.
Il demande également à ce que le droit de manifestation reconnu par la Constitution soit respecté. Au-delà de cela, il faut l’ouverture d’une enquête véritablement indépendante et que les agents de l’ordre coupables de ces actes soient sanctionnés.
Comme en septembre 2017, il réitère son appel à l’Unité de l’Opposition lancée par Clément Kanku et exhorte le peuple congolais de ne pas se décourager car « un nouveau Congo où régnera la justice et l’Etat de droit est possible ».
Il faut rappeler que c’est dans le cadre de la campagne ‘’Bomoko’’ (unité en lingala) lancé le 2 septembre 2017 que Clément Kanku avait lancé un cadre de réflexion et de concertation. Objectif ? Harmoniser les vues et mettre ensemble des stratégies communes pour obtenir une alternance politique recherchée par le peuple. Car, il avait fait un constat selon lequel la division s’était accentuée au sein de la plupart des familles politiques des forces engagées au changement. A cette époque, il avait encouragé les leaders de l’opposition et toutes ces forces à privilégier ce qui unit au détriment de ce qui divise.
Judith Asina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat