Katumbi présente son « armée » de campagne

Malgré les ennuis judiciaires qui pèsent sur ses épaules et qui risquent de l’empêcher de prendre part à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre 2018, Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, affûte ses armes. Il vient, depuis la Belgique où il vit en exil, de nommer les membres de son équipe de campagne. Créé en Afrique du Sud pour porter la candidature de MKC, la plate-forme « Ensemble pour le changement » est désormais doté d’une équipe dirigeante.

« Un projet présidentiel doit être porté par la meilleure équipe possible ». C’est par cette phrase, publiée sur son compte Twitter, que le président du TP Mazembe justifie la nomination des membres de son cabinet électoral. Ainsi, après avoir dévoilé son programme d’action pour la République Démocratique du Congo (RDC) qu’il veut diriger demain, à l’issue du Conclave des partis et personnalités politiques qui soutiennent sa candidature, – du …. Au … à Johannesburg, en Afrique du Sud – Moïse Katumbi vient de mettre en place l’équipe politique qui mènera sa campagne électorale. Sur la liste des heureux élus, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga a non seulement refait confiance des plates-formes G7 et Alternance pour la République (AR) qui portent sa candidature depuis plus d’une année, mais aussi de nouvels Alliés à sa cause. Président du G7 et président du Conseil des sages du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop), Pierre Lumbi été promu vice-président.

Dix secrétaires généraux adjoints
Coordonnateur de la plate-forme AR, le député Delly Sessanga a été confirmé dans ses fonctions de Secrétaire général. Ce dernier sera secondé par une dizaine de secrétaires généraux adjoints, chargé chacun d’un secteur. Parmi eux, on peut citer : Christian Mwando (chargé des finances), Vano Kiboko (chargé des relations avec la Société civile), Hit Mulongo (chargé des relations avec les Mouvements citoyens), Jean-Bertrand Ewanga (chargé de l’implantation et de la mobilisation, mais aussi porte-parole de a campagne), Sam Bokolombe (chargé de la vulgarisation du programme).
Transfuge de la Majorité Présidentielle (MP), Cherubin Okende, nouvellement recruté par « Ensemble pour le changement », va diriger la structure chargée de la communication de la plate-forme. De son côté, Jacky Ndala s’occupera de la Coordination de la jeunesse. Ancien porte-parole de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu a été nommé Directeur de cabinet.
Un prisonnier nommé
Ce n’est pas tout. Pour maximiser ses chances de gagner les élections prévues le 23 décembre prochain, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga a divisé le pays en douze poules. Sont nommés pour diriger ces poules : Gabriel Kyungu (Katanga), André-Claudel Lubaya (Kasaï-Central), Me Boris Mbuku (Bandundu), José Endundo (Equateur), Norbert Ezadri (Ituri-Haut-Uélé), Franck Diongo (Kinshasa), Dieudonné Bolengetenge (Tshop- Bas-Uélé)… Comme on peut le noter, bien qu’incarcéré à la prison centrale de Makala, à Kinshasa, le député Franck Diongo a été nommé par Moïse Katumbi pour diriger la plate-forme « Ensemble » au niveau de la ville de Kinshasa.
Le candidat de la plate-forme « Ensemble pour le changement » publie la liste des membres de son équipe de campagne 48 heures après qu’Emmanuel Shadary, Secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), ait déclaré sur Radio France Internationale (RFI) que « Moïse Katumbi sera bientôt condamné. Je vous dis que pour celui-là, c’est fini. En voulant tout gagner, il a tout perdu ».
CN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat