Indignation internationale après la répression du 31 décembre

Michaëlle Jean, Antonio Guterres et Didier Reynders font partie des personnalités qui ont regretté le recours à la force des éléments de la police et des militaires. « Mes pensées vont aux familles et aux proches endeuillés, aux blessés, aux personnes incarcérées. Les attaques lancées contre des fidèles rassemblés dans des lieux de culte » et contreRead More

MARCHE DU 31 DECEMBRE : Félix, Kamerhe, Bazaïba… jouent leur dernière carte

Vingt-cinq ans après la célèbre marche du 16 février 1992, les laïcs catholiques ont encore appelé le peuple congolais à descendre dans la rue le 31 décembre prochain. Plusieurs partis politiques de l’opposition ainsi que certaines organisations de la Société civile sensibilisent leurs partisans pour prendre part à ladite manifestation. Share Share on: WhatsApp

L’UDPS participera à la marche du 31 décembre

Par la bouche de son secrétaire général, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) confirme son soutien à la marche appelée par la Comité laïc de coordination (CLC) de l’église catholique le dernier jour de l’année pour « libérer le Congo » et réclamer la décrispation de l’espace politique. Share Share on: WhatsApp

Elections, loi électoral enquête RFI-Reuters sur Kamuina Nsapu… : Revoici Lambert Mende

Après un moment relativement long de silence, le porte-parole du gouvernement était face à la presse hier, jeudi 21 décembre. Il a décortiqué l’actualité politique nationale, s’attardant beaucoup plus sur l’enquête RFI-Reuters qui accable l’Etat congolais sur le dossier Kamuina Nsapu. Lisez, ci-dessous, l’intégralité de son intervention. Share Share on: WhatsApp

Toussaint Alonga appelle à une réunion élargie de l’opposition

Le coordonnateur de la Nouvelle dynamique de l’opposition estime que la crédibilité des prochaines élections serait prise en otage par l’instauration de ce système de vote contenu dans le projet de loi électorale, en cours d’examen à l’Assemblée nationale. Share Share on: WhatsApp

Kinshasa : la marche du Rassemblement transformée en une ville-morte

Non autorisée par l’autorité urbaine, la manifestation du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement n’a pas pu avoir lieu, empêchée par une police qui est restée sans pitié. C’est un jeudi 30 novembre qui s’annonçait chaud dans certaines grandes villes de la République démocratique du Congo. Mais il s’est révélé globalement timide.Read More