Urbanisme et Habitat: Des terrains de l’Etat attribués illégalement aux proches de Joseph Kokonyangi

Le Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Joseph Kokonyangi Witanene est embourbé dans un scandale qui commence à faire beaucoup de bruits. Plusieurs sources font état de l’attribution d’un espace situé dans la commune de Kinshasa à une de ses proches en violation des règles qui régissent son secteur.
Dans une correspondance signée le 14 avril dernier, le ministre de l’Urbanisme et habitat  a accusé réception de la demande d’un espace en vue de la construction d’une station-service formulée par une dame dénommée Rosine Kapemb-A-Tshifung. Cette dernière avait demandé l’avis urbanistique au sujet de l’espace se trouvant au croisement   des avenues Kabambare et Kasavubu pour y construire une station-service.
Cette démarche n’est pas du tout mal en soi mais elle choque certains agents de l’administration de ce ministère qui crie au népotisme car, la bénéficiaire de cet espace serait sa femme. « En principe, c’est le Secrétaire général à l’urbanisme et habitat qui a la responsabilité d’émettre ou non un avis favorable sur ce genre de demande. Mais comme il s’agit de sa femme, voilà comment le Ministre s’est substitué au SG qui a été surpris par cette décision », regrette un agent.
Il explique que par le passé, ce sont toujours les secrétaires généraux qui ont autorisé l’attribution des espaces pour la construction des stations-services après avoir consulté le ministre de tutelle. « Avec Kokonyangi c’est tout le contraire. C’est lui qui s’occupe des tâches dévolues au Secrétaire général surtout lorsqu’il sait qu’il y a des enjeux et ce dernier a été dépouillé de toutes ses attributions », ajoute-t-il. Ce ministre est aussi soupçonné d’avoir mal utilisé une concession de terres urbaines appartenant à l’Etat reprise récemment à Kinshasa. « Il a signé un Arrêté ministériel portant reprise d’une concession de terres urbaines dans le domaine privé de l’Etat dans la ville de Kinshasa mais personne ne sait le sort qu’il a réservé à ce terrain qui n’a jamais été remis à l’Etat contrairement à ce qu’il laisse entendre », signale un membre de son cabinet sous anonymat. A l’en croire, une vaste opération de falsification de documents serait actuellement en cours au Ministère de l’Urbanisme et Habitat pour l’attribution des terrains appartenant au domaine privé de l’Etat à certains proches de Joseph Kokonyangi. C’est le cas de celui appelé « Baie de Ngaliema » long de 55 ha qui serait attribué aux membres de la famille biologique du Secrétaire général adjoint de la Majorité présidentielle. Il en serait de même de certains terrains qui auraient été repris dans le domaine privé de l’Etat à Goma dans la province du Nord-Kivu et à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Face à ces accusations, certains agents du  secrétariat général de l’urbanisme et habitat soucieux de sauver les concessions de terres urbaines appartenant à l’Etat promettent de dévoiler une liste exhaustive de terrains qui selon eux, seraient actuellement attribués illégalement aux proches du ministre de tutelle. Congo Nouveau a tenté d’avoir la réaction de Joseph Kokonyangi mais n’a pas eu de réponses favorables et compte y revenir dans les prochaines éditions.

CN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat