Lexxus légal en concert «Zwa nga bien» à Bumbu

En marge de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA célébrée le 2 décembre de chaque année, le rappeur Lexxus Légal et les jeunes du groupe « Espoir », ont livré un concert dans la commune de Bumbu le samedi dernier.

Ce concert, soulignent les artistes, visait la sensibilisation des personnes vivant avec le VIH à connaitre leur état sérologique et de mettre fin à la stigmatisation dans le chef de ceux qui pensent qu’une personne atteinte du VIH ne peut plus vivre en bonne santé.
« Je suis né et ai grandi avec le VIH, mais je suis toujours en bonne santé et je fais tout ce que je veux parce que j’ai accepté de connaitre mon état sérologique. Il ne faut pas avoir peur de se faire dépister pour connaitre son statut pour vous permettre de poursuivre normalement la vie même si on est atteint du VIH », a affirmé une personne atteinte qui a requis l’anonymat.
Répondant positivement à l’appel des organisateurs de ce concert, les habitants de la commune de Bumbu ont défilé tour à tour pour se faire dépister. Certains d’entre eux n’ont pas caché leur sentiment plein d’espoir suite à la campagne lancée par MSF et ses partenaires.
Dans une ambiance totale, le groupe Tabula Raza et l’artiste « En tout, en tout cas» ont emballé le public sur fond du même message. La chanson « Zwa nga bien », composée en marge de la journée mondiale de lutte contre le VIH, a été la principale attraction de ce concert. Elle comprend deux messages : le premier est de sensibiliser les Personnes Vivant avec le VIH d’accepter de vivre avec le VIH et de sortir de la clandestinité.
Le deuxième message est l’invitation au dépistage volontaire à temps pour bénéficier d’un traitement antirétroviral afin de retarder le stade de SIDA.
A cet effet, « Zwa nga bien » (Regarde-moi bien) n’est pas simplement le titre de la chanson écrite par l’artiste Lexus Legal en écoutant les témoignages des PVV, mais c’est aujourd’hui un appel fort et clair à combattre la désinformation, les préjugés, l’isolement et le mépris social autour du VIH/SIDA et les personnes atteintes.
Le but de cette initiative est de témoigner que le VIH n’est pas une condamnation à mort, car les personnes vivant avec le VIH peuvent mener une vie normale avec les traitements antirétroviraux.
A travers la musique, la campagne « Zwa nga bien » s’adresse spécifiquement aux jeunes, très exposés au risque d’attraper le VIH, pour les encourager à combattre la stigmatisation et à se faire dépister.
La chanson « Zwa nga bien », cœur de la campagne lancée par MSF, s’inspire des témoignages de certains membres de l’association « Jeunesse Espoir » et fait appel au public à regarder différemment les personnes vivant avec le VIH, à travers les voix de Lexxus Legal et Sista Becky. Lancée par MSF depuis le 15 novembre, la sensibilisation prendra fin le 15 décembre de l’année en cours.

Astrid Bunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat