Enfants en situation de Rue: des journalistes sensibilisés sur le résultat 5 du CATSR

Il y a nécessité d’un nouveau regard des médias sur la question des enfants en situation de rue en République démocratique du Congo. C’est la raison du briefing que le Comité d’Appui et Travail Social de Rue (CATSR) a adressé aux spécialistes des médias lundi 4 juin 2018 à Kinshasa. Objectif ? Faire part de son programme qui vise à valoriser et promouvoir le travail social de rue pour la promotion de la Loi portant protection de l’Enfant (LPE).

Les journalistes devront accompagner le CATSR en vue de répondre au cinquième résultat du programme établit depuis janvier de l’année en cours qui stipule : « la communauté et le grand public congolais sont sensibilisés aux droits de l’enfant et à la LPE pour une campagne de prévention ».
Selon Antoine Ketikila Mbala, Coordonnateur national du CATSR, cette structure a voulu qu’avant de médiatiser les actions à mener par rapport à la promotion du droit de l’enfant et du travailleur social, tenir une rencontre avec les journalistes pour expliquer ce programme. Aussi, fallait-il donner la matière sur ce que va constituer la sensibilisation de la communauté pour le droit de l’enfant et particulièrement la protection de l’enfant en situation de rue.
Le CATSR attend que les documents de presse qui seront confectionnés à cet effet, reflètent vraiment ses actions, et puissent sensibiliser la communauté dans le cadre de l’action communautaire qui est l’un des axes du travail social de rue. « Il faudra que la communauté soit sensibilisée dans cette protection des personnes en situation de rue, particulièrement les enfants, par rapport aux accusations sur la sorcellerie, la maltraitance et toute sorte de difficulté », a-t-il souhaité.


Centre LIKEMO

Le CATSR a mis en œuvre un centre « Libota Kelasi Mosala (LIKEMO) » qui signifie famille, école et travail en lingala. C’est le résultat d’un travail accompli par une équipe des spécialistes. Ce centre est destiné à un accueil d’urgence visant à répondre aux besoins des enfants.
Selon Roger Katambwe, Directeur qui a présenté ce centre, le CATSR ne garde pas les enfants au-delà de 30 jours, mais fait en sorte qu’ils soient rapidement réintégrés en famille ou envoyés dans un centre d’hébergement.
Il martèle que ce centre n’est pas une solution à tous les problèmes de rue, comme pense généralement le public. Mais, le critère de recrutement consiste à accueillir les enfants dont l’âge varie entre 8 et 15 ans.
Quid du CATSR ?
Le Comité d’Appui et Travail Social de Rue (CATSR) est une plateforme qui regroupe des ONG de la place et regroupe des structures socioéducatives qui ont en leur charge les enfants en situation de rue. Pour ce faire, il est implanté à Kinshasa et dans cinq autres villes de la République dont Boma, Kananga, Lubumbashi, Mbuji-Mayi et Bukavu.
Le programme qui est en train d’être mené a une validité de cinq ans, soit de 2017 en 2021. Partout dans ces provinces, il y a des équipes d’Appui en Milieu Ouvert (AMO) qui sont quotidiennement en contact avec les enfants en situation de rue pour les accompagner dans le cadre d’une réunification familiale durable.
Judith Asina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat