Sondage LES POINTS : Voici les députés qui seront réélus le 23 déc. 2018

A l’heure où les acteurs politiques s’apprêtent à envahir les circonscriptions électorales pour une nouvelle opération de charme vis-à-vis des électeurs, les chiffres qui remontent de la base sont inquiétants. C’est un véritable tsunami qui devrait s’abattre sur l’Assemblée Nationale. Il y aurait donc beaucoup d’appelés et très peu d’élus. La population entend ainsi infliger une sanction négative à 83% des députés nationaux dont les 415 sièges devraient à coup sûr être attribués à d’autres. Il leur est reproché d’avoir brillé par leur absence dans les circonscriptions électorales, de n’avoir pas honoré les promesses faites en 2011 et d’avoir été inactifs lors des Plénières suivies en direct à la télévision par la population.

Des députés nationaux de la Majorité, de l’opposition tout comme des élus indépendants pourraient être frappés par ce carton rouge de la population, sans aucune distinction particulière tant dans la capitale qu’à l’intérieur du pays.

Par contre, les députés faisant partie des 17% restants sont assurés de se qualifier au regard de leur présence dans leurs fiefs électoraux respectifs et/ou de leur encrage social. Ce sont plus au moins 85 de sièges de l’Assemblée Nationale dont  62% pour la majorité et 38 à l’opposition (voir graphique 1) qui seraient concernés.

Dans ce sondage, on enregistre deux catégories des députés. La première est constituée des députés capables d’obtenir plus d’un siège à part leur siège initial. C’est le cas d’Aubin MINAKU qui,  dans la circonscription électorale d’Idiofa, obtient 86% de cote de popularité. Il gagnerait pour son parti et pour lui-même 6 sièges sur 7 dans l’ensemble.

José Makila  à Gemena dans la province du Sud Ubangi obtient 60% de cote de popularité, soit 3 sièges sur 5 ; Lambert Mende Omalanga, 40% à Lodja dans le Sankuru soit 2 sièges sur 5 ; Lumeya Dhu Malegi 53% dans le Kwuilu, soit 2 sièges sur 3.

Dans la ville province de Kinshasa, ils sont deux à sortir du lot, Pius Mwabilu dans le Mont Amba 18% soit 2 sièges sur 11 et Martin Fayulu 14% dans la circonscription de Lukunga soit 2 sièges sur 14.

Joseph Kokonyangi crée une surprise dans le Pangi, province de  Maniema en réalisant  74%  de cote de popularité, soit 2 sièges  sur 2.

Les restes des députés se contentent des leurs sièges en attendant le langage de la campagne électorale (voir tableau 1).

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat