Présidentielle 2018 : L’AFDC-A promet son soutien à Ramazani Shadary

Dans une déclaration politique signée dimanche 17 août par Modeste Bahati, autorité morale de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), ce méga regroupement politique salue la constance politique du chef de l’Etat, Joseph Kabila. Par la même occasion, l’AFDC-A promet son soutien au candidat du Front commun pour le Congo (FCC) Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle du 23 décembre 2018. 

Après une conférence des présidents et des personnalités, la méga plateforme électorale présidée par Modeste Bahati Lukwebo a loué et salué la constance politique du Président Joseph Kabila, constatée depuis sa prise de pouvoir jusqu’à ce jour. L’AFDC-A a, dans cette déclaration lue par le porte-parole du regroupement, Remy Musungayi Bampale, apprécié l’acte de très haute portée politique posé par le chef de l’Etat et Autorité morale du FCC, pour la désignation du candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018.  « L’AFDC-A rassure le chef de l’Etat et le candidat désigné du FCC, le camarade Emmanuel Ramazani Shadary, de son soutien aux prochaines élections. », peut-on lire dans cette déclaration dont une copie est parvenue à Congo Nouveau.

Du côté du QG politique de Modeste Bahati Lukwebo, plusieurs actions sont mises au compte du Président de la République, Joseph Kabila. L’on note, entre autres, le rétablissement de l’autorité de l’Etat, la réunification du pays après son émiettement du fait des rébellions du RCD/Goma, MLC, RCD-N, RCD-K/ML…), la Transition politique de 2003, avec à la clef, le partage des prérogatives présidentielles entre quatre vice-Présidents de la République, l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes en 2006, les toutes premières dans l’histoire du pays depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale en 1960.

Puis ce dernier coup de maitre réalisé le 8 août dans sa ferme de Kingakati en désignant, après ses deux mandats constitutionnels, un candidat du FCC pour la présidentielle de décembre. Tordant ainsi le cou à toutes les mauvaises langues qui ont supputé jour et nuit sur un prétendu 3ème mandat du Raïs. Un respect de la Constitution salué aussi bien à l’interne qu’à l’extérieur du pays.

Aux yeux de l’AFDC-A, ces différents actes de Joseph Kabila et son respect de la parole donnée le font entrer au panthéon de grandes figures politiques de ses contemporains. Aussi, l’AFDC-A a-t-elle réitéré « sa loyauté et sa fidélité et de son Autorité morale, le Professeur Modeste Bahati Lukwebo, au chef de l’Etat et Autorité morale du FCC, engagement traduit par la signature de l’acte du 18 juillet 2018 »

 

Kas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat