Maladie à Virus Ebola: La campagne de vaccination commence aujourd’hui lundi 21 mai 2018

C’est un vaccin gratuit sensé protéger, qui permet de rompre la chaine de transmission, c’est-à-dire, faire en sorte que la circulation du Virus Ebola dans la communauté s’arrête. Pour cette première expérimentation en RDC, la campagne concerne tous ceux qui sont exposés, c’est-à-dire, les contacts et contacts des contacts à partir de l’âge de six, en dehors des femmes enceintes. Tel a déclaré Docteur Anicet Kipasa, membre de la commission de communication l’a déclaré au cours d’une matinée de briefing en faveur des chevaliers de la plume vendredi 18 mai 2018 au Lycée Shaumba de Kinshasa.

A en croire ce médecin, cette vaccination va également concerner ceux qui sont dans la partie de la quarantaine, c’est-à-dire ceux qui sont chargés de faire le triage au niveau des frontières. Car, le vaccin protège et permet de rompre la chaine de transmission, en gros, permet d’arrêter la circulation du Virus dans la communauté. Seulement, toujours est-il que ce nouveau vaccin doit au préalable être utilisé, pour que les experts déterminent la période de l’immunité. « Donc, le vaccin sera donné aux contacts et non aux malades », précise-t-il.

Signes d’Ebola
« La Maladie à Virus Ebola (MVE) a une composante psychosociale très importante », explique-t-il. Le cas suspect présente certains paramètres, dont la fièvre, les maux de tête, la diarrhée teinté de sang, la fatigue extrême. C’est dans ce cas qu’il faut appeler le personnel formé avec un numéro d’urgence qui sera bientôt opérationnel, ou aller au centre de santé le plus proche. Il prévient qu’il faut éviter de donner l’Aspirine puisqu’il cause des troubles hématologiques pour le sang. Cela, dans l’idée de faire triompher la vie, comme prône régulièrement le Ministre de Santé dit toujours, interpelle-t-il.

Quid du briefing ?
Selon Raoul Kamanda, Président de la sous-commission de communication et mobilisation sociale dans le cadre de la riposte contre la MVE, il était important de réunir les médias puisqu’ils constituent un outil efficace pour la communication susceptible de la communication sociale du pays. Cette rencontre particulièrement, a fait en sorte que les chevaliers de la plume soient confrontés au message adapté et arrivent à connaître les sigles d’épidémiologie Ebola, les pratiques à promouvoir dans la communauté à travers les émissions en invitant les experts du domaine. L’idée en tenant cette activité était également de créer un top réseau média comme un instrument de communication efficace pour que le Ministère de la Santé dispose d’un canal approprié avec les animateurs des médias. Ledit top réseau médias est un cadre de concertation avec les médias pour toute la diffusion des informations sanitaires. Cependant, annonce-t-il, cette action ne se limite pas à Kinshasa, parce qu’il y a une autre action semblable à Bikoro et Iboko, où ils ont déjà recensé quelques chaînes de relai. Il souhaite que le lien soit soudé entre le Ministère de santé et les médias.

Judith Asina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat