Kinshasa : les travaux de réhabilitation de l’avenue Colonel Ebeya suspendus

La réhabilitation de l’avenue colonel Ebeya est depuis un certain suspendue temps faute de moyens financiers. C’est depuis le mardi 28 novembre dernier que l’avenue colonel Ebeya est fermée à la circulation. Du moins au niveau du tronçon compris entre l’ex avenue des Huileries et le cul-de-sac crée par le bâtiment de la société congolaises des postes et Télécommunications (SCPT). Parallèle au Boulevard du 30 juin, cette artère qui longe l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), et aussi devant l’Ogefrem jusqu’à la cathédrale Notre Dame de Fatima, est en pleine réfection. « Les travaux que nous avons amorcés vont permettre d’asphalter l’avenue Colonel Ebeya sur une distance de 2.100 mètres.

Financés par le Fonds national d’entretien routier (Foner), en commun accord avec le Gouvernement provincial de Kinshasa, ces travaux sont conduits par Power Master International, une entreprise pakistanaise spécialisée dans la construction et réhabilitation des routes. La société asiatique travaille sous la supervision de l’Office des voiries et drainage (OVD), explique un ingénier, commis à la surveillance des travaux.
L’axe à réhabiliter est compris entre la clôture de la SCPT et l’avenue Kasaï, perpendiculaire à la Gare centrale, fait remarquer l’ingénieur de l’OVD. Les travaux pourront s’échelonner sur six à huit mois, précise-t-il. Depuis l’aménagement des caniveaux sur un seul bord, pour permettre l’évacuation des eaux. Le travail étant encore en cours, le passage de véhicules est momentanément interdit. Ces travaux qui sont arrêtés depuis quelques jours ne rendent pas la tâche facile aux étudiants et personnel de l’Ifasic, ainsi qu’aux agents et cadres de la société Ogefrem, sans parler des résidents et commerçants des environs. Le gouvernement provincial est appelé à veiller à ce que les travaux prennent fin le plus rapidement possible, avant l’annonce de grandes pluies et pour la fluidité de la circulation. Il sied de rappeler que Power Master International a déjà fait ses preuves à Kinshasa, notamment sur la route Itaga et celle de Bandalungwa, en allant vers Tshibangu et l’avenue Mokali dans la commune de Kimbanseke.
Astrid Bunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat