Jour «J» moins 9 pour Kabila et le FCC

Démarrée le 25 juillet dernier, l’opération de dépôt des candidatures pour la présidentielle prévue le 23 décembre prochain, sera clôturée le 8 août. Opposants et responsables de la plate-forme Front Commun pour le Congo (FCC n’ont plus que neuf jours pour aligner leurs pions dans l’optique de la bataille pour le Palais de la Nation.

Si du côté des acteurs politiques de l’Opposition le discours est difficile à décortiquer quant à la stratégie finale pour la désignation du fameux candidat unique pour la présidentielle, l’attention de plus d’un Congolais est tournée du côté du camp politique conduite par Joseph Kabila. A cinq mois de la tenue de la présidentielle en République Démocratique du Congo (RDC), personne ne sait deviner les vraies intentions de l’actuel locataire du Palais de la Nation en ce qui concerne son avenir politique.

Interdit de briguer un 3ème mandat au terme de l’article 220 de la Constitution et malgré la pression faite de l’intérieur tout comme de l’extérieur, Joseph Kabila n’a jamais dit clairement qu’il ne sera pas candidat. « Mon cas est réglé par la Constitution ». C’est la réponse qu’il donne à tous ceux qui lui demandent de se prononcer sur son cas. Il l’a d’ailleurs répétée dans son dernier discours sur l’état de la nation prononcé le 19 juillet dernier devant les députés et les sénateurs réunis le Congrès.

Changement de stratégie

Mais depuis quelques jours, il circule dans certains médias, des informations selon lesquelles Joseph Kabila, Autorité morale de la plate-forme Front Commun pour le Congo (FCC), aurait demandé à ses collaborateurs, lors d’une réunion tenue le 28 juillet à la ferme de Kingakati, de lui proposer quatre noms. « C’est sur cette liste de quatre noms que le chef de l’Etat choisira la personne qui portera les couleurs du FCC lors de la présidentielle du 23 décembre », apprend-t-on dans les milieux politiques proches du pouvoir.

Selon le site politico.cd qui citent, à son tour des sources proches de la MP, trois noms circulent sur les quatre demandés par Joseph Kabila. « Des quatre noms proposés par le FCC, il y a d’abord ceux de Modeste Bahati et d’Augustin Matata Ponyo, respectivement du ministre d’Etat chargé du Plan et ancien Premier ministre », révèle le site politico.cd.

Le choix du parti présidentiel

La source renseigne que le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) – principale formation politique de la coalition au pouvoir – aurait, pour sa part, proposé le nom de Léonard She Okitundu, ministre d’Etat en chargé des Affaires étrangères. Une question demeure cependant : quelle sera la 4ème proposition qui sera faite à Joseph Kabila ? Mystère. Cependant, il nous revient d’apprendre que le chef de l’Etat souhaiterait que la 4ème personne à proposer soit issue de l’Ouest du pays.

En attendant que le quatrième nom tombe sur la table de Joseph Kabila. Des analystes politiques et autres cadres de la MP et du FCC affirment que le dauphin, si dauphin il y aura, sera désigné par le chef de l’Etat, lui qui reste le seul maître à la manœuvre.

CN

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat