Joseph Kapika piège Michel Bongongo 

Le ministre d’Etat à l’Economie nationale a invité, pour ce mardi 26 juin à Béatrice Hôtel, son collègue de la Fonction publique à la cérémonie de présentation d’un livre tout en évitant soigneusement de mentionner le nom de son auteur sur l’invitation. Et cet auteur n’est autre que Célestin Twite Yamwembo, un secrétaire général à l’Economie nationale dont le patron de l’Administration congolaise conteste la légalité. Kapika chercherait donc à utiliser la présence de son collègue à cette cérémonie pour légitimer, de facto, son protégé.

La guerre des correspondances engagées par le ministre d’Etat à l’Economie, Joseph Kabila pour tenter de dissuader ou de persuader son collègue de la Fonction publique, Michel Bongongo Ikoli, d’accepter un Secrétaire général qu’il impose dans son secteur n’aura finalement pas porté ses fruits. Visiblement, Kapika se résout alors de changer son fusil d’épaule. Sa nouvelle stratégie semble être cette invitation signée de sa main qui convie le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique à prendre part à une cérémonie de présentation du livre intitulé « Guide de l’inspecteur de l’économie nationale ». Mais Joseph Kapika a pris le soin de ne pas mentionner le nom de l’auteur sur l’invitation. Ce qui n’est pas souvent le cas dans des telles cérémonies. D’ordinaire, c’est l’auteur et son œuvre qui sont toujours mis en exergue. Et pourtant, le nom de l’auteur a été savamment évité. Objectif : attirer visiblement le patron de la Fonction publique dans une cérémonie qui, de facto, pourrait être une consécration ou encore une légitimation de ce fameux Secrétaire général très contesté par lui.
Pour rappel, Michel Bongongo dont le ministère a la charge de gérer la main d’œuvre de l’Etat avait fait remarquer à Joseph Kapika qui s’obstinait à nommer un nouveau secrétaire général intérimaire à l’Economie nationale qu’un autre intérimaire existe déjà à ce poste.
Mais M. Kapika ne l’a pas entendu de cette oreille et a voulu imposer et installer de force Célestin Twite, son homme de main. Un forcing qui s’est soldé par un fiasco puisque l’ancien secrétaire général intérimaire, Kalala Mbayo, continue d’exercer ses fonctions au secrétariat général à l’Economie nationale. Et Joseph Kapika – refusant de s’avouer vaincu – aurait trouvé un bureau dans son cabinet pour caser celui que certaines langues qualifient de « SG privé. » Mais Kapika ne s’arrête pas là. L’homme veut aussi constituer une sorte de lobbying autour de son homme de choix. C’est ce qui semble justifier l’invitation des autres collègues ministres, notamment du Budget et du Plan. Et aussi des associations patronales. En cachant le nom de l’auteur dans l’invitation, Kapika voudrait donc prendre de cours son collègue Bongongo pour le mettre devant un fait accompli. Une fois dans la salle de cérémonie, Michel Bongongo va découvrir que l’auteur du livre n’est autre que l’homme pour qui le ministre Kapika s’est battu bec et ongle pour le faire passer comme Secrétaire général à l’Economie nationale. Ce qui parait comme la suite d’un lobbying que le ministre Kapika continue de mener pour son « joker ».
Un livre aux allures d’un plagiat…
Ce livre qui va être porté sur les fonts baptismaux ce mardi par le ministre Joseph Kapika lui-même, semble avoir l’air du déjà vu et du déjà lu. En effet, sur la couverture de cet ouvrage, l’auteur est présenté comme Directeur Coordonnateur principal d’Etudes et Planification (DEP) à l’Economie nationale. L’intitulé de l’ouvrage est « Guide de l’inspecteur de l’Economie nationale », édition de Mai 2015. Le problème, c’est que ce même travail aurait été présenté en mai 2010 par M. Nsukami Lody, Directeur-Chef de service au ministère de l’Economie nationale. Et, avec comme titre : « Guide de l’Inspecteur », de l’Economie nationale bien sûr. L’ouvrage de ce mardi 26 juin paraitrait donc comme un bis repetita, sinon, un plagiat.
CN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat