Gizenga exprime à Kabila le vœu de cheminer de nouveau ensemble

Quarante-huit heures après l’ouverture des bureaux de réception et de traitement des candidatures à l’élection présidentielle et aux législatives nationales, les états-majors de partis politiques peaufinent les dernières stratégies. Au Parti Lumumbiste Unifié (Palu),  on s’apprête à emprunter  le dernier virage et le Secrétaire Général et Chef du parti, Antoine Gizenga fait un dernier rappel  au Chef de l’Etat Joseph Kabila pour le respect de leur alliance de 2006, renouvelée en 2011.

Le Patriarche exprime le vœu de les voir poursuivre main dans la main leur alliance pour sauvegarder les acquis de ce qu’ils ont réalisé ensemble.

Du point de vue des analystes généralement bien informés, la première législature de 2006 et celle de 2011 ont prouvé en suffisance que ces deux personnalités avaient le souci de sauvegarder les acquis de la gauche nationaliste et socialiste, d’enraciner davantage le procédé démocratique et de sauvegarder l’unité de ce bloc.

Ce, d’autant plus que la poussée vertigineuse du capitalisme étranger pro impérialisme menace sérieusement la République démocratique du Congo.

Au terme de l’élection présidentielle de 2006 et celle de 2011, ils avaient opté pour le lien politique fort devant changer le social dui congolais et assurer à bon escient la refondation de l’Etat congolais. Ainsi, le 30 décembre 2006, avant le second tour de l’élection présidentielle, le mariage fut scellé entre le candidat indépendant  Joseph Kabila et Antoine Gizenga Fundji du Palu classé troisième à l’issue du premier tour, juste derrière Jean-Pierre Bemba, deuxième.

Ce qui avait au président sortant de remporter le second tour et, conformément à leur entente, ils ont tout fait pour tenir leurs engagements.

Cet accord a été renouvelé le 23 juillet 2011 lors de l’allocution du vénéré de Gungu dans sa résidence de Kintambo. Ce jour-là, le Patriarche avait déclaré entre autres qu’«en ce qui concerne la présidence de novembre 20111,  le Palu soutiendra le candidat Joseph Kabila pour assurer ensemble avec lui, l’indépendance et la dignité du peuple ; le caractère républicain et la poursuite de la construction du pays ».

Ce vœu a été matérialisé le 5 octobre de la même année par le renouvellement des accords entre Kabila et Gizenga toujours à Kintambo. A cette occasion, le Président de la République était représenté par Adolphe Lumanu du PPRD et la partie Gizengiste par le Secrétaire Permanent et Porte-Parole du Palu de l’époque, Godefroid Mayobo et son adjoint Dovel Opango.

Après avoir évalué leur parcours à l’issue de la deuxième législature, les deux parties avaient noté avec satisfaction des avancées significatives, bref, un bilan jugé positif notamment sur les plans économique, social, politique et stratégique. « Ce qui est important de souligner pour le moment, c’est que, comme Gizenga l’avait soutenu et conduit à la victoire à deux reprises, il demande qu’il lui renvoie à son tour l’ascenseur au nom du principe de Likelemba », explique un cadre du Palu.

Barrer la route aux capitalistes

En tout cas pour le Palu, pour de raison morale de réciprocité et d’étique, cela ne poserait aucun problème quant à l’application de ces accords, cette fois-ci au profit du parti cinquantenaire.

« Antoine Gizenga invite à cet effet Joseph Kabila qu’au-delà du jeu mesquin et des écarts observés dans le chef de sa famille politique, il a le devoir de privilégier l’unité de la gauche qui est le fondement du bloc nationaliste congolais et l’appelle au strict respect des engagements antérieurs », explique-t-on au Palu.

C’est cette condition qui devra permettre à ces deux poids lourds de la scène politique congolaise de continuer à regarder dans la même direction. Ce, d’autant plus que des partis et personnalités politiques d’obédience capitalise montent en puissance et risquent, à défaut de faire face à une véritable force de gauche nationaliste, trainer le pays vers l’inconnu aux conséquences imprévisibles.   Vivement le respect des engagements pris entre les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat