Freddy Mikomo dit « De Milhouse » innove avec le Ministère de la Sape

C’est un organe qui comprend quatre départements dont le musée de la sape qui fait partie du Ministère ; la sapothèque comme une bibliothèque réservée au livre de la sape et la mode ; le sapodrome consistant à une piste réservée au défilé des sapeurs ; la MEC, entendez Maison de l’Elégance Congolaise qui est un cabinet de conseil vestimentaire et relooking. Le Ministère de la sape est un projet en cours, de Freddy Mikomo dit « De Milhouse », avec comme objectif, de faire la promotion de la sape et valoriser les sapeurs.

Le projet était présenté à l’YMCA Kinshasa, vendredi 15 juin 2018, en présence du président nationale de cet espace de la jeunesse.
« De Milhouse » compte sur le soutien des partenaires publics et privés pour la mise en œuvre de ce qu’il qualifie de projet scientifique et culturel, estimé à 200 mille USD. Il indique être déjà avancé les préparatifs d’autant plus que c’est depuis six ans qu’il s’y inscrit et attend juste qu’une perche lui soit tendu. ‘’Si non, le projet est déjà bouclé’’, affirme-t-il.
A l’en croire, le Gouvernement congolais est resté passif face à cette proposition, car depuis cinq ans qu’un rapport lui a été déposé sans suite.

Quid de la sapothèque
« De Mulhouse » a eu des mots justes pour présenter les différents compartiments du Ministère de la sape. Il explique la sapothèque comme étant une bibliothèque réservée aux des livres qui traitent de la sape et la mode. Il affirme avoir une collection des magazines de la mode, avec capital culturel de plus de trois mille livres qui parlent de l’origine de la mode, fabrication des chaussures, des fondamentaux du code vestimentaires. Aussi, ces bouquins parlent-ils de l’histoire du parfum et du comportement de l’être humain par rapport au vêtement. En gros, il sera question des livres qui parlent de l’univers de la mode et de la sape. Ce sont des jeunes formés sur l’état qui vont constituer le personnel de cet édifice.
Il faut signaler qu’au cours de sa présentation, il s’est appesanti sur le la deuxième édition du livre album de Papa Wemba dont la première a été remis à l’artiste en main propre en 2013. Cette œuvre mis en œuvre par « De Milhouse » est un livre constitué des photos de cette star congolaise, avec pour objectif de démontrer qu’il était un sapeur polyvalent qui pouvait s’habiller en shirt ou en T-shirt comme en costume et cravate.
Non à l’image négative des sapeurs
Selon lui, le sapeur peut vivre de sa profession, une fois le Ministère de la sape sera mis en œuvre. ‘’Plusieurs emplois seront créés avec ce projet’’, signale-t-il. Une façon pour lui de déplorer l’image négative de la population congolaise face à la sape et aux sapeurs, qui pourtant, sont des jeunes qui vivent leur passion à 200 km/h. raison pour laquelle il essaie de mutualiser tous leurs efforts pour arriver à créer une dynamique autour d’eaux, susceptible de leur donner l’emploie. Il justifie leurs agitations par le phénomène de la théâtralisation qui est le fait d’exprimer la joie ou la bonne humeur. ‘’Quand le sapeur s’ajoute, c’est une manière d’exprimer sa joie tout simplement’’, rassure-t-il.
Pour boucler cet évènement, les sapeurs ont reçu des mains de la marraine de cet évènement, un trophée par rapport à leur engagement à la valorisation de la sape.
Judith Asina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat