Fondation Mwimba Texas célèbre vingt ans de défense des albinos

Le monde entier a célébré la 4ieme édition de la Journée Internationale de Sensibilisation à l’Albinisme, le 13 juin 2018. Le thème de cette année est « Faire bruler notre lumière dans le monde ». En RDC, aucune activité officielle n’a été organisée à Kinshasa. Dans son message adressé à la nation, le ministre des Affaires Sociales, Eugene SERUFULI, a fait savoir que la RDC, s’emploie à combattre toute discrimination contre les personnes vivant avec albinisme. Le gouvernement tient donc à réaffirmer ses droits universels, celui de ne pas être discriminer à l’emploi, au logement, ou encore à l’accès à la santé en raison de sa couleur de la peau et encore plus particulièrement dans un état de droit comme la RDC.

De son côté, le président de l’ONG qui porte son nom (FMT), Alphonse Mwimba Texas, a, à cette occasion fait apologie de cette journée, tout en lançant un vibrant appel aux personnes de bonne volonté en vue d’une assistance aux albinos : « Cette année, c’est la 4ieme édition de la Journée Internationale de personnes vivants avec albinisme, c’est une fierté nous de par ce qu’on a fait un travail d’équité. Avant on était en train de lutter pour organiser des journées de sensibilisation mais aujourd’hui, les Nations-Unies nous a donné une journée, par ce qu’ils ont vu qu’à travers le monde il y a des structures qui militent pour le bien-être des albinos ».
Alphonse Mwimba Texas Makiese, a par ailleurs annoncé que sa structure va célébrée ses 20 ans de défense, d’encadrement des albinos et autres personnes vulnérables, le 28 juin prochain. Pour ce faire une manifestation festive devant marquer le vingt ans d’existence de la FMT est prévue cette même date au jardin Botanique dans la commune de la Gombe. La Fondation Mwimba Texas (FMT), est une structure locale qui s’occupe de la protection, de la défense, l’assistance et encadrement des albinos et autres vulnérables.
L’objectif de cette journée est de lancer un cri de cœur aux autorités congolaises ainsi qu’à toute la population pour qu’il n’y ait plus de discrimination à l’endroit des albinos. Ladite journée, poursuivit le but d’interpeller les uns et les autres à accepter les personnes les personnes atteintes d’albinismes comme partie intégrante de la société.
Selon des études dans les pays européen, une personne sur vingt mille est albinos, alors qu’en Afrique noir, cette proportion s’élève à une personne ou quatre mille personnes, ceci démontre que par leur nombre, les compatriotes atteints d’albinisme constituent une poste de travail appréciable qui doit- être mis en profit pour la transformation de notre pays, a souligné le ministre des Affaires Sociales.
Pour y parvenir, il y a, la nécessité de mettre fin aux agressions, discriminations et atteintes dont sont victime les albinos de la RDC, éradiqué le stéréotype et pratique traditionnelle qui concourent à les rendre vulnérable, assurer la promotion et le respect de tous les droits en leur endroit a-t-il ajouté.
Une attention particulière doit-être portée à personnes vivant avec albinisme afin que cesse toute discrimination portée à leur égard. En rappel, c’est le 26 juin 2014 par la résolution 26/10, que le conseil des droits de l’homme de l’ONU a recommandé à l’Assemblée générale des Nations-Unies, de proclamer le 13 juin la Journée Internationale de sensibilisation à l’albinisme et à inviter tous les Etats membres ainsi que la société civile à la célébrer.
Rebecca Bulungu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat