Ebola: Le ministre de la santé déclare la fin de l’épidémie

Le Gouvernement congolais a annoncé, par le biais du ministre de la santé publique, Oly Ilunga la fin de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, qui a été précisément proclamée à Likati dans la province du Bas-Uélé depuis le 12 mai dernier.
C’était au cours du point de presse tenu le week-end dernier que le ministre a indiqué qu’environ 105 malades suspects ont été testés négatifs.
Par ailleurs, il se dit satisfait  dans la riposte que la RDC s’est engagé pour arriver à bout dans un délai de sept semaines à l’attaque de la maladie à virus Ebola dans les forêts isolées du nord-est du pays. « Je déclare à partir du samedi 01 juillet à minuit, la fin de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en RDC, à Likati » a-t-il confirmé. Avant d’inviter à la stabilisation et à la résilience du système de santé de la province du Bas-Uélé qui a été fortement déstabilisé.
Pour mettre fin à cette épidémie, le gouvernement congolais avec l’aide de ses partenaires ont renforcé plusieurs  mesures de riposte, notamment  les hélicoptères  déployés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour acheminer du matériel. Forte des expériences de huit attaques de l’épidémie Ebola dans le passé, la RDC a pu maitriser celle-ci ainsi que les défis logistiques.
La fièvre hémorragique a été déclarée, la dernière fois en RDC, dans le secteur de Djera, en territoire de Boende dans la province de l’Equateur. Elle est la huitième depuis la découverte  ce virus mortel sur son sol en 1976. La maladie a été détectée dans une zone isolée du Bas Uélé, à environ 1 300 km au nord-est de Kinshasa, elle a tué plus de quatre personnes sur un total de huit personnes infectées.
Grâce E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat