Catch : Mwimba Texas restructure le Catch club inter Africa

Le promoteur du club l’a réaménagé, à la demande des catcheurs, afin de promouvoir ce sport classique et éducatif.

Le catcheur albinos Alphonse Mwimba Texas a récemment restructuré son club, le Catch Club Inter-Africa (CCIA). Aussi a-t-il désigné un nouveau vice-président, en la personne de Landu Mayaka alias « Mukamate ». « C’est un jeune passionné du catch, formé au sein du club. Il va me remplacer valablement afin de relancer le catch classique et éducatif, alors que je pense déjà à raccrocher. Le corps s’affaiblit au fil de l’âge, on pense à la relève. Landu Makiese est déterminé pour la promotion de ce catch classique et éducatif, sans fétiches », a confié Mwimba Texas.
Ce dernier s’est, de plus en plus, tourné vers des actions en faveur des personnes vivant avec handicap, particulièrement celles vivant avec albinisme, souvent marginalisées et discriminées dans la société. Notons que le directeur technique du CCIA, Tshimpaka Muya Tyson, et l’entraîneur Prince Dave Bedika Milambo ont conservé leurs postes respectifs, alors que d’autres lutteurs ont été promus conseillers.
C’est à la suite d’une demande formulée par les athlètes du club que Mwimba Texas a été emmené à changer les choses, alors que le catch classique et éducatif prôné par le CCIA a un peu perdu de sa saveur à Kinshasa. Ces changements visent premièrement la redynamisation de la structure ainsi que la promotion de ce catch classique et éducatif pratiqué par des athlètes formés.
On pense ici à un esprit sain dans un corps sain où l’on retrouve la force, la technique et l’intelligence, comme le clame le catcheur Mwimba Texas qui n’a jamais perdu le moindre combat sur un ring, avec un palmarès hors du commun. En effet, Mwimba Texas, c’est plus de trente ans de carrière en catch, six cent quante-six combats livrés, dont six cent quuante-deux victoires et quatre combats nuls. « J’ai été à force à égales par deux fois avec Kangalala «Machine de guerre» que j’ai battu dans d’autres combats, j’ai aussi fait un combat nul avec un catcheur qu’on avait surnommé «Mbuza Mabe»’et un Zimbabwéen du nom de King Makoko », a précisé l’inusable Mwimba Texas.

Martin Enyimo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat