Bruno Tshibalu plébiscité président de l’UDPS

Bruno Tshibala Nzenzhe a été élu à la majorité écrasante président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), à l’issue du congrès extraordinaire organisé du 7 au 10 décembre 2017, au centre Mama Mobutu, à Limete 13e rue. Avec l’organisation de ce deuxième congrès du parti, après celui organisé en 2010, ayant pour thème « Normalisation, réconciliation et revitalisation du Parti », le nouveau président succède à Etienne Tshisekedi, décédé le 1er février en Belgique. Juste après, les attributs du pouvoir dont le drapeau de l’UDPS lui ont été remis.

Une sacrée victoire…
Bruno Tshibala a remporté haut la main le vote avec 483 sur 487 voix. Ses challengers dont Alfred Ndinga, Sylvain Kamulondo et Etienne Maskoti n’ont pas pesé sur la balance. Les trois challengers ont eu respectivement trois et une voix, tandis que le troisième s’est désisté après que Bruno Tshibala ait tout raflé. Au départ, dix candidatures ont été enregistrées et six ont été éliminées car, ne remplissant pas les critères. Pour être retenus, le candidat devrait remplir entre autres conditions : avoir fait 15 ans au sein du Parti ; être au moins gradué ; être un résident permanent en RDC, et avoir un leadership incontestable et être rassembleur. Dans son mot, le rapporteur du congrès a appelé le remplaçant d’Etienne Tshisekedi à mettre en place d’autres structures du Parti dans les meilleurs délais, en appelant tous les cadres et membres du parti à lui apporter leur soutien.
Le choix du Centre féminin Marie Antoinette à la 13ème rue Limete n’est pas un fait du hasard. L’histoire renseigne qu’après 4 ans d’absence au pays, Etienne Tshisekedi était rentré le 10 décembre 2010 pour redynamiser son parti politique l’UDPS dont Bruno Tshibala était secrétaire général adjoint.
Hasard du calendrier ou simple coïncidence ? C’est dans la même salle que Bruno Tshibala a été élu ce dimanche, président de l’UDPS pour succéder à son mentor Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

L’héritage idéologique…
La symbolique est forte. Le nouveau patron a promis d’enterrer Tshisekedi dans la dignité, de redynamiser le parti. « L’UDPS n’est à vendre », s’est-il insurgé.
Bruno Tshibala a d’ailleurs rebaptisé la permanence du parti qui s’appellera désormais Immeuble #Tshisekedi.

Le message fort du nouveau président de l’UDPS
Emu par le suffrage remporté, le remplaçant du Sphinx de Limete a indiqué que succéder à Etienne Tshisekedi n’est pas tâche facile. Il a remercié les membres du Parti qui ont jeté leur dévolu sur lui, en acceptant la haute charge lui confiée pour présider à la destinée du parti. Il a réitéré sa volonté d’organiser les meilleures élections de l’histoire récente de la RDC. En vue d’aller à celles-ci, il a indiqué qu’il va faire en sorte que l’UDPS forme une grande coalition avec d’autres formations politiques afin de remporter les élections, conformément au mode de scrutin en vigueur. Il a affirmé qu’il a accepté d’entrer dans le gouvernement d’union nationale pour suivre de près le processus électoral.
Au nom de la réconciliation, Bruno Tshibala tend la main à ceux qui ne sont pas avec lui. Il se dit prêt à aller à pieds ou à vélo à la rencontre des autres enfants de l’UPDS pour les ramener à la maison. Il a promis, en sa qualité de Premier ministre, d’organiser des obsèques dignes à Etienne Tshisekedi. Il a rebaptisé le siège de l’UDPS situé à la 11e rue « Immeuble Tshisekedi » et a indiqué que tout est mis en œuvre pour la récupération dudit siège acheté avec l’argent du Parti. D’après lui, cet immeuble-là, est un patrimoine propre de l’UDPS et il doit revenir légalement et effectivement au parti pour abriter ses services.
Par ailleurs, il a déclaré que l’UDPS n’est pas à vendre contre des dollars, en appelant au soutien de l’Accord du 31 décembre 2016. Plusieurs invités étaient présents à la cérémonie. Parmi les membres du gouvernement, il y a eu Tshibangu Kalala, Steve Mbikayi, Papy Niango, respectivement ministre délégué près le Premier ministre, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et ministre des sports.
CN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat