Bruno Tshibala conduit l’UDPS au Congrès

Qui succèdera à Etienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017 à Bruxelles, en Belgique, à la tête de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ? Dans pareille circonstance, les Statuts de l’UDPS appellent la tenue du Congrès pour désigner le nouveau Président du parti. N’eut-été le retard pris avec le débat sur le rapatriement ou non de la dépouille de feu Etienne Tshisekedi, l’UDPS devrait organiser son Congrès au mois de mai dernier.

Et comme mieux tard que jamais, c’est pour répondre à cette question, l’UDPS, sous l’impulsion du Premier ministre Bruno Tshibala, co-fondateur de l’UDPS, Doyen des opposants après la mort d’Etienne Tshisekedi et porte-parole du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop), convoque un Conclave du 29 au 30 novembre 2017.
La Commission Préparatoire du Conclave et du Congrès mise en place à ce sujet travaille d’arrache-pied pour la réussite de ces assises. Celles-ci ouvriront la voie à la tenue du Congrès extraordinaire de l’UDPS prévu du 4 au 6 décembre 2017. Ces assises connaîtront la participation de tous les cadres du parti tel que prévu par les dispositions statutaires.
Dans les milieux de l’UDPS on affirme que ces travaux sont très attendus dans la mesure où ils devraient aboutir à la désignation du nouveau président du parti en remplacement de feu Etienne Tshisekedi. Dans une déclaration diffusée sur plusieurs médias, le président de la Fédération de l’ex-province du Katanga a promis la participation active de son groupe aux travaux du Conclave et du Congrès prévus à Kinshasa.
Plusieurs grandes figures qui ont marqué l’histoire du parti cher à Etienne Tshisekedi wa Mulumba prendront à la grande messe politique initiée par Bruno Tshibala, l’une des figures historiques de l’UDPS.

CN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat