Amy Ambatobe ou le népotiste

Le Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Amy Ambatobe Nyongolo est accusé de népotisme et de favoritisme. En cause, une série de mise en place qu’il a effectuées dans l’administration de son ministère qui a propulsé à des postes de grandes responsabilités les ressortissants de son  Kivu natal et du Maniema au détriment des originaires d’autres provinces du pays. Les agents et cadres désapprouvent cette démarche  et exigent le respect des principes qui régissent l’administration publique. Les contestataires visent particulièrement de nouveaux directeurs qui ont été promus à ces postes alors qu’ils n’avaient pas, selon eux, de grades de commandement. Parmi eux, le nouveau directeur de l’Environnement et cadre de vie, M. Tuhirame dont le dossier est toujours suspendu à l’affaire du  Secrétaire général Vincent Kasulu.
Selon des sources, un attaché de Bureau de 2ème classe a été promu directeur au contrôle et inspection tout comme le nouveau directeur du développement durable qui n’était qu’un agent de bureau de 1ère classe avant sa nomination à ce poste. « La réalité c’est que la plupart des agents promus directeurs sont originaires du grand Kivu », renseigne un agent sous couvert de l’anonymat.
Dans la foulée de ces mises en place cavalières, l’ancien cadre de l’UDPS aurait débarqué des cadres dont les compétences sont approuvées par tous pour la simple raison qu’ils ne sont pas originaires de sa province. « Il a écarté l’ancien directeur à l’inventaire et aménagement forestier, originaire de la province du Kongo Central qui se retrouve sans fonctions à ce jour », signale une source interne qui fait croire que le but poursuivi serait de se faire de l’argent.
D’autre part, des observateurs ne comprennent pas pourquoi le Ministre de l’Environnement et Développement Durable a-t-il accepté qu’une personne ayant des problèmes de santé puisse être nommée secrétaire général de son ministère. A ce propos, on apprend que le nouveau SG éprouverait des difficultés à marcher et à parler normalement.
De quoi inquiéter certains agents qui estiment que, dans cet état, il lui serait difficile, voire incapable de travailler. « Quand on arrive jusqu’à nommer des hommes qui sont incapables de parler à de tels postes, on doit se poser mille et une questions sur les ambitions de notre ministre qui visiblement a perdu des repères », regrette un analyste.
Amy Ambatobe Nyongolo est aussi accusé de caser ses propres frères biologiques à différents postes à l’instar de la direction des établissements humains et protections des engins gérés par un certain Mambuleo. « Cette situation commence à faire beaucoup de bruits dans les rangs des agents surtout de ceux qui sont originaires d’autres provinces car, ils craignent de subir le même sort », indique-t-on.

Jean Dende

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat